BOURDONS VIRTUELS

n°1 – PASTEL n°48 / novembre 2001

« L’anarchie régnant sur le web est telle que je vous défie de distinguer les bons plans des bidonnages. » (Umberto Eco, Comment voyager avec un saumon, Grasset, 1997)
La “toile” est comme une mégapole, on y trouve le meilleur (de vraies informations, de l’actualité, des documents accessibles au plus grand nombre… et parfois, de véritables bijoux de créativité multimédia) comme le pire (des sites qui vous donnent la déprime et un mal de tête carabiné par leurs choix de mise en page et de couleurs, des erreurs d’informations, des bœugs à n’en plus finir…).La planète “trad”, qui regorge de sites, ne faillit pas à cette généralité. Je ferai grâce au lecteur de la deuxième catégorie.

musictrad.jpg Deux sites français m’ont paru intéressants parmi les plus fédérateurs : http://www.musictrad.org Il s’agit d’un site — apparenté au Centre de Danses & Musiques Traditionnelles d’Île de France — mettant en valeur l’actualité trad en France, par l’intermédiaire des groupes, manifestations… mais le fer de lance de cette entreprise reste le fameux “trad-bottin” qui est censé rassembler le plus possible de groupes de musique traditionnelle en France avec accès notamment à l’aide de mots-clé. C’est là qu’on s’aperçoit à la fin de l’année 2001 qu’il serait grand temps que les musiciens de notre région qui veulent être contactés pour jouer s’inscrivent à un cyberbottin, quel qu’il soit, sinon le public croira par exemple que la boha (nom occitan de la cornemuse gasconne, à anche simple) est une cornemuse celtique. Je n’invente rien : entrez “boha” comme mot-clé et vous tomberez sur un seul groupe qui en utilise une, et breton de surcroit ! Quant aux liens, il s’agit du même symptome : sur Midi-Pyrénées, un seul site de groupe de musique traditionnelle ! (pour la Bretagne, quarante-deux… ça donne le vertige). En revanche si l’idée vous vient d’activer la photo du groupe Nadau présentée en actualité sur la page d’accueil, un lien s’établit avec le site de Joan-Miquèu Espinasse, où la fameuse boha aura son droit de cité. Pour en revenir au site cité, le “forum” est un dépôt de petites annonces actualisées, mais la liste des “publications” se résume à ce jour à trois titres : l’incontournable Trad-Mag, Ethnotempos — qui est aussi une liste de discussion (http://www.egroups.fr/group/ethnotempos) et un site sur les musiques ethniques, du monde, trad, évolutives… (http://www.ifrance.com/ethnotempos) — et (surprise) “le Canard de Barbarie” qui renvoie à un site toulousain spécialisé dans l’orgue de barbarie (http://www.leludion.com). Cela dit, de nombreux autres liens existent et attendent que vous les cliquiez…

cimt.jpg
http://www.irma.asso.fr/cimt/ « Le Centre d’information des musiques traditionnelles (CIMT) a été créé en 1992 à l’initiative d’un collectif d’artistes qui souhaitaient disposer, dans le domaine des musiques et danses traditionnelles, d’un outil d’information, de conseil et de valorisation, tant dans le secteur professionnel que pour la pratique amateur. Il s’adresse aux acteurs de toutes les traditions présentes sur notre territoire, qu’elles soient françaises, issues de l’immigration ou de l’expression des cultures populaires ousavantes extra occidentales. » C’est par cette épigraphe que nous accueille Jean-François Dutertre, président du CIMT. Site très instructif, à vocation généraliste, et hébergé par l’IRMA (Informations & Ressources pour les Musiques Actuelles. Pour ceux qui croient encore queles musiques traditionnelles appartiennent au passé, l’IRMA regroupe jazz, rock, chanson, hip-hop, musiques électroniques et musiques traditionnelles…). La “bibliothèque virtuelle” contient une abondante documentation juridique, administrative et professionnelle (constituée soit de liens à des sites gouvernementaux, soit de documents à télécharger sous format .pdf ou word) et musicologique. On trouvera ici par exemple un texte passionnant du même J.-F. Dutertre “Musique traditionnelle & modernité” tiré du colloque “Musique & Politique (Rennes, 1994) ou bien un “lexique des genres et des termes musicaux” très précis et très fourni ; des bibliographies, etc. Il y a aussi un “glossaire d’instruments” qui renvoie pour certains points à des sites spécialisés, et parfois à d’autres glossaires (je pense au site pédagogique très réussi CDrom-musique (http://www.cdrom-musique.com), concocté par Gallimard jeunesse et France Télécom Multimédia sur les instruments du monde).

washingtonedu.jpg

Les curieux qui veulent naviguer hors des pays d’Oc et d’Oil peuvent appeler la bibliothèque universitaire de Washington sur leur écran : http://www.lib.washington.edu/music/world.html Ce site renvoie sur une grande quantité de sites internationaux, par exemple un site japonais spécialisé dans la technique du chant diphonique… Bon courage et n’oubliez pas de déconnecter avant d’aller vous coucher.




    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :